Communiqué PMI débrayage

Ce jeudi 25 janvier 2018, le personnel des services de Protection Maternelle et Infantile (PMI) dépendant de la Collectivité Territoriale de Guyane, ont effectué un débrayage pour mettre en avant leurs conditions d’exercice professionnel défavorables.  Le Président de la CTG, Rodolphe Alexandre, tenait à apporter les précisions suivantes.

 

Le Président de la CTG tient tout d’abord à faire preuve d’empathie envers ce personnel, dont il comprend parfaitement le sentiment de lassitude. En marge des réunions de travail régulièrement menées par l’administration et par l’élue déléguée au médico-social Catherine Léo, il est allé plusieurs fois à leur rencontre. Cette semaine encore, il a souhaité montrer l’environnement difficile de ces professionnels au Président de l’ADF, Dominique Bussereau.

 

Ainsi, le Président Rodolphe Alexandre reste ouvert à la discussion et disponible afin d’améliorer la visibilité des agents sur l’avancement des projets actuellement menés pour optimiser leurs conditions de travail et l’offre de soins proposée par la CTG. Un état des lieux s’avérait nécessaire et a été mené l’année passée pour revoir entièrement la stratégie concernant cette compétence, considérée comme majeur par l’Exécutif. Ce bilan a montré des carences importantes, antérieures à la création de la Collectivité Territoriale, auxquelles aujourd’hui, des réponses sont en train d’être trouvées.

 

Ainsi, une gouvernance a été mise en place avec un trio : une directrice administrative, une coordonnatrice (équivalent d’un cadre de santé hospitalier) et un médecin-chef dont le recrutement est en cours de finalisation. Cette équipe appuyée par l’élue déléguée Catherine Léo, collabore avec l’Agence Régionale de la Santé et les centres hospitaliers afin d’améliorer conjointement la stratégie concernant l’offre de soins et la prévention.

 

Sur la question des moyens alloués à cette politique ambitieuse pour cette compétence, deux axes majeurs sont à relever. Tout d’abord la rénovation et la construction des centres d’accueil du public et des bâtiments administratifs. Dans une approche territorialisée, afin de répondre aux besoins spécifiques de chaque bassin de vie, des maisons territoriales seront proposées sur certains sites afin d’établir une forme de guichet unique dans ce domaine thématique. En parallèle, se pose bien entendu la question des moyens humains.

 

Ainsi, concernant les opérations de rénovation ou de construction des lieux d’accueil du public de la PMI, des projets relevant de la PPI sont programmés ou lancés sur l’ensemble du territoire :

  • PMI de Grand Santi : Un appel d’offre est en cours de validation pour la rénovation de la structure, avec un démarrage des travaux prévu début juin 2018.
  • PMI de Macouria: Il s’agit d’établir la réhabilitation complète de la structure, les marchés des travaux sont attribués et démarreront début mars 2018. Une réunion d’information du personnel est en cours de programmation.
  • Maison Territoriale de Rémire-Montjoly : Le permis de construire a été déposé en fin 2017, l’appel d’offres va être lancé avec pour objectif, le début des travaux en aout 2018.
  • Maison Territoriale de Matoury: Le terrain a été identifié, le programme des besoins est en cours de validation et permettra le lancement du concours d’architecture.
  • Bâtiment de la direction de l’Enfance: Les travaux de réhabilitation du bâtiment ont débuté le 11 juillet 2017 à Cayenne.

 

Concernant les ressources humaines, la situation est la même que dans les autres secteurs d’activités de la santé : hôpitaux et libéral. Des postes supplémentaires et spécialisés ont été ouverts depuis 2017, dont 6 créations de poste de puériculteurs, à titre d’exemple. Depuis le 1er janvier 2018, il est possible de comptabiliser 4 recrutements effectifs : 2 Auxiliaires de puériculture, 1 Infirmier à Maripasoula, 1 médecin à Grand-Santi. La question de l’attractivité se pose, comme dans bien d’autres domaines en Guyane, et une réflexion est menée dans ce sens concernant le recrutement et la fidélisation des équipes.

 

Ainsi, les difficultés du personnel des PMI ont été entendues et un travail de résolution important est en cours. Dans l’attente de la concrétisation prochaine de ces avancées, des rencontres seront réalisées afin d’améliorer la visibilité des agents sur l’avancement des projets actuellement menés.

Informations complémentaires :
Courrier réponse du Président

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

X