COMMUNIQUÉ : Expulsions du Mont-Baduel : un individu agresse les Forces de l’ordre -Réaction du Président de la Collectivité Territoriale de Guyane

Il a été porté à ma connaissance qu’une expulsion qui se déroulait sur les parcelles du Mont-Baduel, mitoyennes de la résidence « Les Terrasses de Raban », appartenant à la Collectivité Territoriale de Guyane aurait mal tourné.

Un individu de 26 ans, connu des services de police et identifié comme dangereux aurait en effet refusé de se soumettre à l’arrêté d’expulsion avant de s’en prendre violemment, armé d’une hachette, aux  forces de l’ordre qui ont répliqué, le touchant à l’abdomen.

Pour rappel, la Collectivité Territoriale de Guyane est propriétaire de parcelles situées au Mont -Baduel, qui sont depuis plusieurs années, le théâtre d’une occupation illégale.

Bientôt deux ans après avoir saisi personnellement le tribunal de grande instance de Cayenne, en ma qualité de Président de la Collectivité Territoriale, et suite au recensement du nombre d’habitations informelles, la procédure d’expulsion suit son cours. Par cette action judiciaire, la collectivité signifie son droit sur les 14 hectares concernés par cette occupation illégale.

Je condamne fermement l’agression survenue ce jour, à l’encontre des forces de l’ordre, à qui j’apporte mon soutien le plus total, de même qu’à l’ensemble des agents intervenant dans le cadre de cette procédure d’expulsion.

Je ne peux désormais que souhaiter que la suite de la procédure de réappropriation de la zone, engagée par la CTG dans un travail collaboratif avec les services de l’État et ceux de la Mairie de Cayenne, se déroule dans les conditions les plus dignes  possibles pour tout à chacun et surtout dans le strict respect de l’État de droit.

Rodolphe Alexandre

Président de la Collectivité Territoriale de Guyane

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X