COMMUNIQUÉ : Coopération Guyane – Suriname : un nouveau bac financé au titre de la coopération transfrontalière par les Fonds européens

Il y a 4 ans, un protocole d’accord était signé entre la Guyane et le Suriname, pour la mise en place d’un nouveau ferry-boat, l’actuelle navette, « La Gabrielle », qui transite entre les deux rives, depuis 1991, étant unanimement jugée obsolète. Un dossier capital pour la coopération entre les deux Régions qui a pris un tournant majeur, ce lundi 3 septembre 2018.

En effet, une convention régissant les aspects financiers de ce projet a été ratifiée entre la Guyane et le Suriname, hier, à Albina. Un accord qui vient acter l’octroi d’un financement par les fonds européens qui s’inscrit dans le cadre du PCIA (Programme de Coopération Interreg Amazonie), plan européen visant à faciliter l’intégration de la Guyane dans son environnement du plateau des Guyanes.

Doté de 18,9 millions d’euros de Fonds européen de développement régional (FEDER), le programme se compose d’un volet transfrontalier (Guyane, Suriname, Amapa) et d’un volet transnational (Guyane, Suriname, Amapa, Para, Amazonas, Guyana). Dans le cadre de ce projet, ce sont 3,75 millions de fonds européens qui seront attribués sur un coût total de 5 millions d’euros. Des fonds fléchés, donc en amont, pour la coopération régionale, bien distincts de ceux attribués à la Guyane dans son individualité.

Les 1,25 millions restants seront financés par la Guyane, via la Collectivité Territoriale de Guyane et le Suriname, à hauteur de 625 000 euros chacun.

Confronté à de sérieuses difficultés d’ordre économique, le Suriname bénéficiera du 11ème fonds européen de développement (FED), au titre d’état membre du CARIFORUM pour s’acquitter de cette somme.

Le Fonds européen de développement (FED) soutient les actions visant à promouvoir le développement économique, social et humain ainsi que la coopération régionale dans les pays et territoires en voie de développement.  Il est mis à la disposition de la Commission européenne par les pays membres de l’Union pour le financement des actions dans les pays d’Afrique, des  Caraïbes et du Pacifique (ACP) signataire de l’Accord de Cotonou actuellement en vigueur.

Les appels d’offres internationaux pourront désormais être lancés pour une mise à l’eau, dans 18 mois, du nouveau BAC international, une structure de deux étages, d’une plus grande capacité qui transitera entre la Guyane et le Suriname. Une avancée majeure pour le développement du tourisme interrégional qu’il soit d’affaires ou particulier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

justo elit. libero felis amet, ut luctus felis
X