Comité de suivi RUP : un partenariat renforcé avec la Guyane

La réunion du Comité de suivi des Régions Ultrapériphériques (RUP) présidée par Dana Spinant, Directrice en charge du Budget des RUP « Communication » à la Direction Générale pour les Affaires Régionales de la Commissions européenne s’est tenue ce mercredi 25 octobre 2017 dans la salle d’extension de la Collectivité Territoriale de Guyane (CTG) à Cayenne afin de présenter la Nouvelle stratégie pour les RUP, adoptée hier mardi 24 octobre 2017. « Une stratégie très ambitieuse qui répond aux défis multiples de ces régions », souligne Dana Spinant,

Cette stratégie repose sur un partenariat renforcé avec les RUP et les Etats membres dans le but de travailler différemment et d’apporter de véritables solutions aux problèmes qu’elles rencontrent, tant au niveau régional, national qu’européen. « Nous envisageons de répondre aux attentes et aux atouts spécifiques de chaque RUP, porteuse de nouvelles sources de croissance, notamment dans le domaine de la recherche et du développement, de la mobilité  et surtout de l’emploi et l’éducation, qui n’ont pas été assez suffisamment valorisées jusqu’ici », a insisté la Directrice en charge du Budget des RUP « Communication ».

Un partenariat renforcé avec la Guyane

Dans le cadre du plan stratégique de la Commission européenne, la Guyane pourrait disposer d’un partenariat renforcé avec la Commission européenne et la France, parce que l’une des nouveautés majeures proposées est de lancer une Plate-forme de discussions permanentes avec les Régions ultrapériphériques. « A ce tire, nous attendons les propositions de la Guyane, et si nécessaire se lancer dans une « task force » avec la Commission européenne, la France, la Banque Européenne d’Investissement (BEI) et le Parlement européen pour discuter de ses difficultés et de ses spécificités, et de tous les sujets qui préoccupent la société guyanaise », a ajouté Dana Spetsnaz,

Par ailleurs, Mme Spinant a émis le souhait que des discussions  approfondies soient engagées entre le président de la Collectivité Territoriale de Guyane (CTG), Rodolphe Alexandre et le Président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker et la Commissaire européenne à la Politique régionale, Corina Cretu afin que des solutions concrètes et pérennes soient apporter à la Guyane.

sit Aenean eleifend ut mattis nec id Donec diam in
X