Clôture des Assises du Carnaval Guyanais

Ce samedi 2 octobre 2021, se déroulait la dernière journée des Assises du Carnaval Guyanais, à l’auditorium de l’ENCRE. Organisé par l’Observatoire Régional du Carnaval Guyanais, en partenariat avec la Collectivité Territoriale de Guyane, cet événement a réuni les partenaires, acteurs et fervents défenseurs de la culture guyanaise, à travers cette tradition de Guyane qu’est le Carnaval, avec pour objectif, l’inscription du « Touloulou » au patrimoine matériel et immatériel de l’Unesco.

Des sujets tels que le diplôme universitaire « arts et histoire des carnavals », le carnaval dans les médias, la résistance en période de pandémie ou encore l’avenir du carnaval guyanais, étaient mis en exergue lors de ces assises.

 Le carnaval est vecteur de cohésion sociale, c’est selon moi, l’un des seuls évènements qui fédère autant de composantes culturelles, l’un des fleurons de l’industrie culturelle et créative de notre Guyane !

A indiqué Violaine Machichi-Prost, conseillère territoriale déléguée à l’économie sociale et solidaire, avant de laisser place aux intervenants de la première table ronde.

Des débats passionnés sur les perspectives du carnaval guyanais étaient au cœur de cette matinée, des étudiants à l’Université de Guyane en « arts et histoire des carnavals » ont pu témoigner de leur expérience et partager l’enseignement reçu à l’université.

Les traditions étaient également mises à l’honneur avec la présentation :

_ des « Nèg marrons » par José Blézès

_ des groupes de rues (leur quotidien et leurs contraintes)

Emmanuel Prince, vice-président délégué à la culture, au patrimoine et à la transmission a clôturé ces assises en formulant plusieurs recommandations qu’il compte faire remonter auprès de Gabriel Serville, président de la Collectivité Territoriale de Guyane.

Parmi lesquelles :
– établir les actes des Assises du Carnaval Guyanais afin d’enrichir les futures travaux

⁃ Développer les outils d’observation et d’analyse du carnaval guyanais

⁃ Développer la recherche avec l’Université de Guyane

⁃ Poursuivre le travail de collecte, conservation, communication et valorisation du patrimoine carnavalesque

⁃ Définir une stratégie concertée sur l’organisation du carnaval et ses temps forts avec pour objectif de définir une ligne éditoriale claire

Enfin, le vice-président a clôturé les Assises du Carnaval Guyanais :

Les travaux de ces assises permettront également de structurer le carnaval et de le faire rayonner en Guyane et au-delà, pour les années à venir.

Organisateurs et partenaires

Les organisateurs : L’Observatoire régional du carnaval guyanais avec l’Université de Guyane (laboratoire de recherche MINEA)

Parmi les partenaires financiers et en industrie :
▪️la CTG
▪️le Comité du Tourisme de Guyane
▪️l’EPCC Les Trois-fleuves
▪️la commune de Saint-Laurent-du-Maroni

Participaient également à la deuxième journée de ces assises :

Christian Noko, conseiller territorial délégué aux arts vivants, Christian Faubert, adjoint au maire de la mairie de Cayenne, Monique Blerald présidente de l’Observatoire Régional du Carnaval Guyanais et professeure à l’Université de Guyane, François Ringuet, président de l’association des maires de Guyane et maire de Kourou, George Habran-Mery, présidente du Club Unesco Guyane, Serge Ruchaud, président de la Fédération des festivals et carnavals de France, Armand Hidair, historien, Steeve Elina, représentant Guyane la première, les intervenants de l’Université de Guyane, Elsa Bannis, Thierry Nicolas, Mylène Danglade.

adipiscing facilisis mattis nec lectus velit,
X