Clap de fin pour la 9ème édition des Journées des Peuples Autochtones

Ce dimanche 11 aout 2019 a marqué la fin des Journées des Peuples Autochtones.

La dernière journée a débuté sous un soleil radieux avec la fabrication traditionnelle du couac sur l’un des stands les plus prisés du grand public, comme à chaque édition des Journées des Peuples Autochtones.

Sur le Village Artisanal, les artisans et producteurs venus de l’ensemble des villages amérindiens de Guyane, ont exposé leurs productions Palikur, Wayana, Wayãpi, Kalina, Teko, Lokono.

Paniers, céramiques, bijoux, objets décoratifs ou encore couac, huile de carapa ou plantes médicinales ont ravis les acheteurs qui ont profité des dernières heures pour obtenir des offres spéciales.

Pour les exposants, c est l’heure du bilan.
« Chaque année, les demandes des visiteurs varient. Cette fois j’ai vendu plus de portiques et d’attrape-rêves… d’autres années, ce sont les paniers » explique un artisan.
« Quand on me demande lequel choisir je conseille de prendre celui qui « frappe l’âme ». C est l âme qui vous guide alors c’est cet objet qu’il faut prendre sinon vous risquez de chambouler votre âme »

Un autre artisan de Saint Laurent-du-Maroni avance : « Avec notre association, nous étions présents pour vendre oui mais pour nous cela va bien au-delà : c’est pour la connaissance et la reconnaissance. »

« Nous sommes restés trop longtemps comme un océan endormi. Depuis les années 50, 70, nous aurions dû commencer ces Journées, comme nos frères au Suriname, et ne pas attendre les années 2000. À présent le vent souffle des grandes vagues, des petites vagues, … il faut se réveiller, avec sagesse, intellligence et connaissance. Pour l’année prochaine, je souvaite voir les jeunes réveillés dans l artisanat, ils sont très peu à s’y intéresser…. mais comme chez les Créoles et partout en Guyane. »

La 9e édition des Journées des Peuples Autochtones s’est donc terminée ce dimanche soir, après un programme varié. Un vrai succès qui a permis cette année encore de mettre la lumière sur des traditions et des cultures qui sont partie intégrante de l’Histoire de la Guyane, et que tout un chacun a pu découvrir ou redécouvrir et s’en imprégner.

Le public a répondu présent, nombreux, allant de stand en stand pour profiter des différents produits artisanaux proposés (et c’était là l’un des objectifs, car ces journées sont pour beaucoup d’exposants l’occasion d’augmenter leurs revenus), s’initier à plusieurs techniques ancestrales, apprendre des langues amérindiennes ou encore assister aux nombreuses prestations artistiques qui ont eu lieu sur le podium.

Sur sa page Facebook, le Président de la Collectivité Territoriale de Guyane, Rodolphe Alexandre, a tenu à remercier tous ceux qui sont venus à la rencontre des différentes communautés représentées sur la Place des Palmistes lors de ces trois jours, les invitant à ne pas hésiter à aller à la rencontre de nos cultures tout au long de l’année dans les différents villages du territoire.

Il a également remercié tous ceux qui ont pris part à l’organisation des JPA 2019 de façon à ce qu’elles se déroulent en toute sécurité et offre au public tous ces moments conviviaux.

L’an prochain les Journées des Peuples Autochtones tiendront leur 10e édition.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

eleifend vel, eget adipiscing Praesent mi, nunc leo. commodo elit. Praesent tempus
X