[Assises de l’Agriculture de Guyane 2020] Journée “Spécial Innovation” et Clôture des Assises

La dernière journée des Assises de l’Agriculture de Guyane, s’est tenue ce mardi 1er décembre 2020, au Zéphyr. Dédiée à l’innovation, la séance présidée par Jocelyn Ho Tin Noé, conseiller territorial délégué à l’agriculture et au numérique, s’est déroulée en présence de Pierre Papadopoulos, Directeur Général des Territoires de la Mer (DGTM), de Marie-José Gauthier, déléguée de l’espace pour la Guyane au CNES, de Jacques Rouchaussé, président du centre technique légumes et fruits. Cette rencontre réunissait également plusieurs acteurs de la recherche et de l’innovation, du monde agricole et agroalimentaire, les services de l’État, le CNES, les instituts techniques.

Dans son discours introductif, Jocelyn Ho Tin Noé a indiqué :

« L’Innovation doit permettre de produire mieux, en termes de qualité, quantité et diversité. Il s’agit également de réduction de la pénibilité au travail, de sécurisation sanitaire, d’anticipation sur les effets du réchauffement climatique par des systèmes agro-écologiques économes en eau comme l’agroforesterie.
In fine, nous devons, avec l’appui des organismes de recherche et instituts techniques, apporter des réponses aux besoins alimentaires de la population locale, notamment à travers le développement de nouveaux produits transformés.
Pour répondre à ces enjeux et renforcer l’innovation sur le territoire, la CTG porte le projet de CAPVALORA qui vous sera détaillé ce matin. Il s’agit de se doter d’un véritable pôle de compétitivité et d’innovation.
Avec l’agrégation de projets innovants autour de la station expérimentale de Soucoumou, je suis convaincu que nous apporterons une réponse concrète aux problématiques qui ont été débattues lors des derniers jours. »

La matinée s’est ensuite articulée autour de présentations de projets en cours et de plusieurs restitutions d’études.

Présentation des projets portés par le RITA

L’innovation portée par le Réseau d’Innovation et de Transfert Agricoles (RITA) est financée principalement par le programme de Développement Rural dont la CTG est autorité de gestion a déjà bénéficié de 5,4 millions.

Les 6 projets du RITA étaient ainsi présentés :

 

GUYAGROFORESTERIE, chef de file GFI

Nature du projet : L’amélioration de la gestion des pâturages

Objectif général du projet : développer des références et des outils d’aide à la décision.

 

C2G2, chef de file Cirad

Nature du projet : Capacitation et émergence de la filière Cacao Guiana de Guyane

Objectif général du projet : étant de développer les connaissances et compétences des agriculteurs souhaitant se lancer dans la production de cacao.

 

Biocontrol de RI, projet porté par le Cirad,

Nature du projet : Lutte biologique classique contre « Rasteococcus invadens » cochenille invasive occasionnant des dégâts d’importance économique.

Objectif général du projet : recherche appliquée de lutte biologique contre R. Invadens (Ri)

 

ADAPT’PORC, chef de file SCEBOG,

Nature du projet : Performances des exploitations en production porcine

Objectif général du projet : Améliorer les conditions animales/Favoriser le développement de la production porcine.

 

GUYAPATUR, chef de file CAG

Nature du projet : Pâturage

Objectif général : Améliorer la gestion des surfaces fourragères

 

GUYAFER, chef de file SOLICAZ,

Nature du projet : Gestion de la fertilité des sols en Guyane

Objectif général : Améliorer et promouvoir une agriculture de type organique en Guyane

Le projet Aquilaria

L’intervention de la CTG s’appuie également sur le programme FEDER notamment pour les projets innovants comme l’Aquilaria ou encore le Bois de Rose.

Le projet Aquilaria repose sur l’exploitation d’un arbre capable de fournir une résine odorante à forte valeur ajoutée ainsi que des feuilles séchées utilisables sous forme d’infusion.

Blessé ou contaminé par un pathogène, notamment un champignon, le bois d’Aquilaria produit en réponse au stress une oléorésine intensément odorante appelé Agarwood ou bois noirci.

Sa rareté expliquant son prix élevé,  seuls 7 à 10% des arbres produisant de cette résine.

Les 2 premières phases étant terminées et ayant obtenues des résultats significatifs, la 3ème vient de faire l’objet d’un accord avec la CTG, et sera bientôt lancée.

Restitution de la mission de dimensionnement du projet CAPVALORA (Centre d’Appui à la Production et à la Valorisation des bioRessources Amazoniennes)

Pour répondre aux enjeux et renforcer l’innovation sur le territoire, la Collectivité territoriale porte le projet CAPVALORA, piloté par GDI.

Il s’agit là de se doter d’un véritable pôle de compétitivité et d’Innovation avec l’agrégation de projets innovants autour de la station expérimentale Ferme de Soucoumou.

L’objectif général du projet étant de dimensionner un outil opérationnel pour les décideurs, avec des volets technique « clé en main », financier, juridique, administratif adaptés aux besoins du territoire.

Plus précisément, d’assurer l’adéquation du projet dimensionné  avec les besoins du terrain par une forte concertation, mais également la pérennité de l’outil par un montage juridique et financier innovant permettant de mutualiser les moyens et les connaissances, d’intégrer intrinsèquement les principes d’économie circulaire et d’agro-écologie, de respecter les trois piliers du développement durable.

La phase de dimensionnement étant terminée, la phase pré-opérationnelle est désormais en cours.

Les technologies spatiales au service de l’agriculture étaient également présentées par le CNES.

Clôture des assises de l’agriculture de Guyane 2020

Franck Roubaud, directeur de Guyane Développement Innovation (GDI), a clôturé les Assises en remerciant l’ensemble des participants et partenaires œuvrant dans l’intérêt de la Guyane pour accompagner le monde agricole et agroalimentaire, et plaçant l’innovation au service du territoire.

Nullam amet, et, consequat. venenatis accumsan
X