[Assises de l’Agriculture de Guyane 2020] Coup d’envoi des Assises Déconcentrées sur les territoires de la CCOG à Saint-Laurent et des Savanes à Sinnamary

La Collectivité Territoriale de Guyane, par l’intermédiaire de son agence Guyane Développement Innovation (GDI) et avec l’appui du bureau d’études STRAT’EMH, élabore le prochain cadre stratégique 2020-2027 des filières agricoles et agroalimentaires. Ce processus de co-construction, initié en 2019, conduit à la tenue des Assises de l’Agriculture 2020.

C’est à Saint-Laurent du Maroni, secteur le plus dynamique, qu’ont débuté ce lundi 23 novembre 2020 les premières instances de concertations des acteurs agricoles en présence de Denis Galimot, 10e vice-président délégué à l’insertion professionnelle et à l’égalité des territoires, de Diana Jojé Pansa, 13e vice-présidente déléguée à la coopération Suriname/Guyane et d’Albéric Benth, 1er édile de la ville Mana.

En simultané à Sinnamary, se tenait la seconde rencontre du jour en présence notamment du maire de la commune, Michel-Ange Jérémie, d’Alain Blogowski, consultant de Strat’emh et de plusieurs élus territoriaux parmi lesquels, Jocelyn Ho-Tin-Noé, conseiller territorial délégué à l’agriculture et au numérique, Hélène Sirder, 1ère vice-présidente en charge des mines et énergie et Céline Régis, également maire d’Iracoubo.

Ces assises déconcentrées de l’agriculture permettent de soulever avec passion un très grand nombre de problématiques et de doléances autour de 3 thématiques :

  • Les besoins alimentaires du territoire
  • L’animation du territoire par son agriculture
  • La création de valeur au sein des filières agricoles et agro-alimentaires

 

Durant ces échanges parfois vifs mais enrichissants, le développement de la filière agricole a été avancé comme l’une des priorités absolues et plus particulièrement à travers l’accès au foncier, l’approvisionnement des denrées, le développement du label « manger Guyane », de certaines filières d’exportations, etc.

L’objectif de ces assisses étant de garantir une réponse optimale et collégiale aux problématiques de la filière, de fédérer l’ensemble des acteurs concernés pour aboutir à un véritable projet de territoire.

Pour rappel, les assises se poursuivront sur les autres bassins agricoles (Maripasoula, Roura, Régina) tout au long de la semaine, pour se clôturer lundi 30 novembre par les assises générales en assemblée plénière et le mardi 1er décembre qui sera axé sur l’innovation.

diam id lectus nec commodo id, quis
X