[Apprentissage] Une Convention d’objectifs et de moyens en faveur du développement de l’apprentissage signée entre la CTG et AKTO

Ce mardi 10 mai 2022, une Convention d’objectifs et de moyens pour la période 2022-2023, en faveur du développement de l’apprentissage en Guyane, a été signée entre la Collectivité Territoriale de Guyane (CTG) représentée par la 12ème Vice-présidente, Karine Cresson-Ibris déléguée à l’Emploi, la Formation et l’Insertion professionnelle et l’Opérateur de Compétences (OPCO) AKTO, représenté par son vice-président, Laurent Barthelemy et son trésorier-adjoint, Raphaël Caccia.

 

Dans le cadre de cette Convention d’objectifs et de moyens, la Collectivité Territoriale de Guyane et l’OPCO AKTO se sont fixés les objectifs suivants :

1.Construire ou maintenir :

  • Une vision la plus exacte possible de l’état de l’alternance en Guyane
  • Une analyse étayée des besoins en compétences des employeurs à court, moyen et long terme
  • Une sensibilisation des employeurs au tutorat
  • Des outils permettant de sensibiliser à l’attractivité des métiers
  • Une vigilance collective sur les impacts de la crise Covid 19.

2.Partager les priorités, les éléments de diagnostic et les objectifs définis par les branches du périmètre AKTO pour nourrir une action pertinente et croisée sur le territoire de la Guyane.

 3.Intervenir de manière cohérente, convergente ou complémentaire, dans le cadre des moyens et modalités d’intervention respectifs, en croisant les avis sur les demandes et interventions en faveur des CFA  et de l’alternance en Guyane, pour le fonctionnement des CFA et pour l’investissement-équipements des CFA, ainsi que pour lutter contre les impacts négatifs potentiels de la crise Covid 19.

4.Favoriser la qualité de l’alternance notamment en reconnaissant, encourageant et, le cas échéant, en accompagnant les actions, projets et demandes des CFA qui répondront aux critères de :

– Cohérence de l’offre de formation au regard du territoire et des besoins des apprenants et employeurs

– Indicateurs qualité des formations : résultats aux examens, assiduité, taux de ruptures et, tout particulièrement, taux d’insertion

– favoriser le recours à l’apprentissage et lutte contre les ruptures liées à la crise économique (Crise du Covid 19)

5. Intervenir sur les facteurs pouvant conduire à la rupture de contrat ou de décrochage :

-Transport, hébergement, restauration

-Accompagnement social des apprentis

Médiation employeurs/apprentis/CFA.

Aliquam Donec id mattis vel, diam dapibus ipsum
X