Adoption de la proposition de loi sur la Diplomatie Outre-Mer

Suite à l’adoption en première lecture par l’Assemblée Nationale le 24 mars 2016, la proposition de loi relative à « l’action extérieure des Collectivités Territoriales et à la coopération des Outre-Mer dans leur environnement régional », était définitivement adoptée par le Parlement le mercredi 23 novembre dernier.

Déposé par le Député Serge Letchimy, ce texte a été largement salué comme le démontre notamment l’appui apporté par la Ministre des Outre-Mer, Ericka Bareigts, qui défend la loi « Egalité réelle Outre-Mer », et l’ambassadrice déléguée à la coopération régionale de la zone Antilles-Guyane, Véronique Bertile.

Le Président de la Collectivité Territoriale de Guyane, Rodolphe Alexandre, souhaite souligner sa satisfaction d’observer la clairvoyance de la République sur un sujet majeur pour l’avenir de la Guadeloupe, de la Martinique, de Mayotte, de la Réunion et de la Guyane. Cette loi sur la diplomatie Outre-Mer représente une opportunité considérable de développement pour ces territoires.
Rodolphe Alexandre rappelait encore le 31 aout dernier, à l’occasion de la Semaine des Ambassadeurs qui se déroulait à Paris en présence des Ministres Jean-Marc Ayrault (Ministre des Affaires étrangères et du Développement international) et Jean-Michel Baylet (Ministre de l’Aménagement du territoire, de la Ruralité et des Collectivités territoriales), la complémentarité que les territoires peuvent apporter au travail mené par les ambassadeurs eux-mêmes, notamment le territoire de la Guyane, pour lequel les relations diplomatiques sont déjà entretenues au quotidien, que ce soit avec les gouverneurs d’états Brésiliens ou avec les plus hautes instances des pays du plateau des Guyanes.

Pour exemple l’on pourrait citer l’installation de l’antenne de la CTG à Paramaribo au Suriname, et les relations fructueuses que Rodolphe Alexandre entretient avec le Président de la République surinamaise, Desi Bouterse, ainsi qu’avec l’ambassadeur de France dans le pays, Michel Prom, qui était encore présent en Guyane le 13 octobre dernier, à l’occasion du lancement officiel du Programme de Coopération Interreg-Amazonie.

Le Président de la CTG souhaite ajouter que cette loi permettra d’ouvrir une nouvelle page dans l’histoire des régions d’Outre-Mer, et notamment celle de la Guyane, à l’heure ou son entrée au CARICOM représente de plus en plus une réalité tangible.

Cette loi inscrira son développement au coeur de son environnement, avec en ligne de mire de son action partenariale avec ses voisins, ses intérêts propres, définis par ses spécificités notamment géographiques et économiques. La Recherche, l’Enseignement, l’offre de Santé, le Développement Economique, représentent tous des champs d’actions qui seront investis, dans un souci de coopération et de mutualisation des moyens entre les acteurs au coeur de cette diplomatie territoriale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *