21e Conférence des Présidents des RUP : deuxième journée à Madère

21e Conférence des Présidents des RUP : deuxième journée à Madère

Début de la deuxième journée de la Conférence des Présidents des Régions Ultrapéripheriques de l’Europe, ce vendredi 23 septembre 2016, avec aujourd’hui une session partenariale en présence de la Ministre des Outre Mer Ericka Bareigts, et de la commissaire européenne Corina Crétu.

L’occasion pour chacun des Présidents (Guyane,  Martinique, Guadeloupe, Saint-Martin, Mayotte, Réunion, Madère, Canaries et Açores) de s’exprimer sur leurs territoires respectifs en lien avec la réglementation européenne qui mérite une adaptation.

Dans son intervention, le Président de la Collectivité Territoriale de Guyane, Rodolphe Alexandre, a tenu à s’exprimer sur le RGEC (Règlement Général d’Exemption par Catégorie), perspective selon lui pour les socioprofessionnels d’augmentation des charges sociales ou d’octroi de mer si l’on tient à rester dans le cadre des aides. Une perspective indéfendable pour le Président, notamment car son cadre induit en cas de baisse d’activité une réduction des aides apportées.

D’autant plus que ces aides, selon les engagements du Président de la commission européenne (JC Juncker), doivent être maintenues par rapport à la période de programmation précédente.

Autre thématique abordée : la pêche et sa dimension véritablement patrimoniale, dont le fort potentiel économique permet de drainer de nombreux emplois, et pour laquelle des aides doivent absolument être débloquées pour Rodolphe Alexandre afin que la flotte guyanaise soit renouvelée.

Enfin, le Président a rappellé qu’il est essentiel que l’Europe intervienne pour aider la Guyane à faire face à son enclavement, tant terrestre que numérique.

elementum facilisis eget leo. ante. non consequat. leo id, dapibus
X