La santé des jeunes Guyanais au cœur des préoccupations

Ce samedi 13 mai 2017, était organisé par le club Soroptimist, un colloque réunissant les spécialistes et professionnels de la santé, de l’éducation et du social, à l’hôtel de collectivité territoriale de Guyane (CTG).

L’objet de cette journée était d’échanger sur un thème qui préoccupe, à savoir « la santé des jeunes en Guyane ».

Forte de sa politique de prévention médico-sociale et de par sa responsabilité envers les collèges, les lycées, les PMI, la formation professionnelle et l’apprentissage, c’est tout naturellement que la CTG soutenait cette opération du club Soroptimist qui s’est tenue en la présence de la conseillère territoriale Elainne Jean.

Il en ressort que la santé des jeunes est fonction du genre, de la qualité des relations familiales et du niveau de qualification.

Le Soroptimist International (SI) est une organisation mondiale de femmes engagées dans la vie professionnelle et sociale qui œuvrent à promouvoir les droits humains pour tous, le statut et la condition de la femme, l’éducation, l’égalité, le développement et la paix.

« Comprendre, défendre et entreprendre », telle est la devise du club Soroptismist, « ce que nous mettrons en pratique au cours de ce colloque, avec des intervenants qualifiés dans différents domaines de compétences, » expliquait Victoire Sainte-Claire, présidente du club Soroptimist International de Cayenne.

Un colloque de réflexion, de travail et d’amitié qui a permis d’aborder plusieurs thématiques, notamment le sport comme prévention et solution au mal-être ou encore le rôle des musiques et danses dans la santé physique et mentale des jeunes.

Le suicide et le mal-être chez les jeunes, les stratégies à mettre en œuvre pour la prévention de la santé physique et mentale des jeunes en Guyane ont également été évoqués. Un choix qui trouve un écho particulier dans le contexte guyanais compte tenu du phénomène crucial des suicides chez les jeunes amérindiens.

Régulièrement, ont lieu des réunions Soroptimist interrégionales des Antilles et de la Guyane afin de réfléchir, travailler, débattre et tenter d’apporter des propositions, des solutions qui sont au cœur des préoccupations de notre société.

Cette année, le club organisateur est celui de Saint-Laurent du Maroni qui a proposé de retenir le thème général, « les jeunes dans la société Antillo-Guyanaise ». Parmi les sous thèmes proposés, le club Soroptimist de Cayenne a été interpellé par le sujet « le suicide et le mal-être chez les jeunes ».

C’est dans le cadre d’une future réunion interrégionale que le club Soroptimist de Cayenne a voulu sensibiliser le public au problème de la santé des jeunes en Guyane.

Afin de faire le point sur les avancées, les difficultés et les perspectives concernant cette situation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *