Réforme des notaires : une guyanaise évoque avec le Président de la CTG les difficultés rencontrées

Le Président de la Collectivité Territoriale de Guyane, Rodolphe Alexandre recevait ce mercredi 8 août 2018, Chantal Prévot, titulaire d’un doctorat en droit privé et unique professeur de droit privé au sein de l’université de Guyane. Fraîchement diplômée en 2017, elle aspire à devenir notaire.

Cette rencontre fut l’occasion pour cette jeune guyanaise de faire part au Président de la CTG de la difficulté que représente l’accès à la fonction de notaire sur le territoire, depuis la réforme mise en place en 2014 par l’actuel Président de la République, Ministre de l’Économie à l’époque, Emmanuel Macron.

Cette loi prévoit d’ouvrir graduellement l’accès à la fonction par la mise en place de nouvelles installations libres de nouveaux notaires, tous les deux ans, par le biais d’un tirage au sort parmi les nouvelles candidatures.
Un modèle de renouvellement de la profession pointé du doigt par Chantal Prévot , selon laquelle se pose la question de la non-priorisation des jeunes guyanais désireux de revenir travailler en Guyane, puisque soumis à la loi du hasard.

Une question qui a sans aucun doute suscité l’attention du Président Rodolphe Alexandre et à laquelle il s’intéressera.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X