Plus que quelques jours avant la tenue du salon de l’insertion socioprofessionnel de la CTG

Denis GALIMOT, 10e Vice-président délégué à l’insertion socioprofessionnelle et à l’égalité des territoires, était l’invité de Gilles VERNET, dans son émission forum sur Radio Péyi, ce mardi 22 mai 2018, pour promouvoir la tenue de la prochaine manifestation de la CTG : le 1er Salon de l’insertion socioprofessionnelle qui aura lieu les 25 et 26 mai 2018 au PROGT.

Le projet est parti d’un constat : celui du contexte socioéconomique difficile de la Guyane avec 22 % de la population active au chômage, en particulier les jeunes de -25 ans. A cela s’ajoutent des freins : les difficultés d’accès aux dispositifs pour les personnes sur tout le territoire, la méconnaissance de ces outils, le décrochage scolaire trop important qui limite la compétitivité par la suite sur le marché du travail. L’insertion est donc un enjeu majeur dans la politique de la CTG pour le territoire guyanais.

Bénéficiant du soutien de nombreux partenaires, ce salon est une de ses étapes dans sa mise en œuvre par la CTG qui a compétence dans ce champ, 1 action avec 2 niveaux d’intervention :

1/Les situations individuelles : apporter des réponses aux usagers. Chaque personne a son projet, ses interrogations, son profil. La CTG, par ce salon, propose de mettre en un seul lieu, l’ensemble des dispositifs, l’existant en matière de réponses sur le territoire, afin que l’individu puisse construire son parcours. En plus du panel des intervenants, le salon propose plusieurs formats toujours dans l’objectif de s’adapter aux besoins des usagers : des stands, des ateliers (écrire son CV…)

2/la stratégie : mettre en synergie les acteurs pour renforcer la connaissance, faciliter l’orientation des usagers dans leurs démarches, alimenter la réflexion sur les leviers publics ou privés à mettre en place à partir des observations des acteurs de terrain. Raison pour laquelle, des tables rondes seront organisées pendant ce salon, notamment sur le décrochage scolaire et sur l’accompagnement à l’entreprenariat. Autre particulier du salon : la volonté de le rendre accessible à l’ensemble des Guyanais.

Des moyens importants ont été déployés pour les usagers des différents territoires pour leur permettre de se rendre également sur le site du salon, pendant les journées : plusieurs bus de 59 places pour les savanes, l’ouest et l’est guyanais, des avions spécifiquement affrétés par la CTG en provenance de Maripasoula/Camopi pour l’intérieur, ainsi qu’un partenariat avec la CACL pour que le transport avec la ligne 7 qui s’arrête au PROGT soit au tarif unique d’1€ pour les deux journées.

Il découlera d’autres actions, suite à la tenue de ce salon qui permettra également de conventionner d’autres partenaires avec la CTG. Un bilan des retombées sera effectué avant la fin de l’année pour affiner la politique territoriale en matière d’insertion.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X