Lycée de Macouria et Cité scolaire de Saint Georges, c’est parti

Ce lundi 16 octobre 2017, ont eu lieu deux temps forts dans la dynamique des opérations d’infrastructures scolaires de la Collectivité Territoriale : les notifications des marchés pour la conduite des opérations de construction du lycée de Macouria et de la Cité scolaire de Saint-Georges.

Inscrits dans la PPI (programme pluriannuel d’investissement), ces projets entrent donc dans leur phase opérationnelle.

En présence du Président de la CTG Rodolphe Alexandre, le Vice-Président Claude Plenet et le Conseiller Territorial Pierre Désert, les opérateurs retenus ont signé le document actant le fait que leurs entreprises respectives ont remporté les appels d’offre de la Collectivité.
• La SIMKO pour la construction du lycée de Macouria
• La SEMSAMAR pour la construction de la Cité scolaire de Saint-Georges (un collège et un lycée)

Concernant le planning prévisionnel, pour ces projets, après la recherche du terrain, les études opérationnelles ont été lancées et se poursuivront en 2018 (programme, maitrise d’œuvre…). Les travaux de déforestation seront lancés fin octobre 2017 et les travaux débuteront fin 2018.

 

Pour rappel, les deux opérations concernées par les notifications du jour sont les suivantes :

Cité Scolaire de Saint-Georges

Un groupe scolaire d’enseignement du secondaire comprenant un collège de 600 places avec une Section Éducative Pédagogique Adaptée (SEGPA), un lycée de 765  élèves et un internat de 140 places.
La cité comportera également la restauration et des équipements sportifs.
Le lycée comprendra les quatre filières suivantes:  ÉNERGIE, GESTION, ESS (social), BOIS.
La cité scolaire sera édifiée sur la parcelle AC 255 d’une contenance de 8 hectares, située sur le tronçon de la RN 2 qui va vers le pont sur l’Oyapock.

Lycée de Macouria

Le lycée aura une capacité de 850 élèves environ
Son emplacement correspond à la parcelle AK 4 d’une superficie de 6 hectares à l’entrée de Préfontaine.
La carte de formation est en cours d’élaboration mais plusieurs filières sont envisagées : une voie Générale, une voie Technologique et une voie Professionnelle (aéronautique, hôtellerie, environnement,…).

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *