Jurys de concours : collège de l’éco-quartier Rémire-Montjoly, extension de Bouyer d’Angoma et réhabilitation de Melkior-Garré et de l’internat de Juminer,

Ce mercredi 30 octobre 2019, se sont réunis, sous la Présidence  du Président Rodolphe Alexandre, plusieurs jurys de concours d’architecture.

Le premier concernait la construction du collège de l’éco-quartier de Rémire-Montjoly.  Une structure de 7191 m2 d’une capacité d’accueil de 680 élèves qui comprendra 3 sections SEGPA, un office de production sur site (cuisine centrale, 80% de demi- pensionnaires), et des logements de fonction., pour un budget total estimé à 18 500 000 euros.

Pour cette ultime phase, les membres du jury composé d’architectes, de quatre conseillers territoriaux,  Anne-Gaëlle Joseph, Pierre Désert, Tatiana Gustave-Laguerre, et Myrtha Jean-Baptiste, mais également de la 1ere adjointe au Maire de Rémire-Montjoly, Patricia Léveillé, et d’une représentante du rectorat, Anna Agelas, ont eu la lourde tâche de sélectionner le lauréat parmi les trois derniers candidats.

Pour cela, ils ont examiné les prestations remises par ces derniers selon trois critères :

– la qualité architecturale

– La valeur technique

– La sincérité de l’estimation des coûts des travaux

 Réhabilitation de l’internat du lycée Bertène Juminer

Ensuite, c’est de la réhabilitation de l’internat du lycée Bertène Juminer dont il était question dans le cadre du second jury, composé d’architectes, de quatre conseillers territoriaux,  Anne-Gaëlle Joseph, Pierre Désert, Tatiana Gustave-Laguerre, et Myrtha Jean-Baptiste, de l’élue de la Mairie de Saint-Laurent du Maroni, Arsène Bouyer et enfin de la représentante du rectorat, Anna Agelas,

Un projet d’une surface utile de 3863 m2 qui comprend  également une halle de carbet de détente pour les internes, pour un coût total estimé à 3 645 046 euros.

C’est donc sur la base des critères suivants que les candidats retenus pour la seconde phase ont été choisis :

– pertinence des références et adéquation de celles-ci avec le projet;

– qualité des références fournies;

– qualification et qualité de l’équipe candidate;

– garanties et capacités professionnelles techniques et financières;

– capacité à respecter le planning prévisionnel par la mise en œuvre de moyens suffisants

Extension du collège Bouyer d’Angoma

Autre projet concernant la commune de Saint-Laurent du Maroni pour lequel les candidatures devaient être examinées ce jour sur les mêmes critères que ceux énoncés précédemment : celui de l’extension du collège Bouyer d’Angoma, opération d’un budget total de 8 815 500 euros. D’une surface totale de 3565 m2, la structure comprendra :

  • 10 salles de cours;
  • un hall des sports couverts avec vestiaires;
  •  les services de l’administration, du médico-scolaire, du CDI, de la vie scolaire et du corps professoral
  • 3 logements de fonction

Les candidats retenus dans le cadre de cette première phase devront présenter un projet qui sera jugé , toujours selon trois critères : la qualité architecturale, la valeur technique et la sincérité de l’estimation des coûts des travaux.

Réhabilitation du lycée Melkior-Garré et construction de bâtiments attenants

Enfin, dernier jury à s’être réuni ce jour : celui concernant la réhabilitation du lycée Melkior-Garré et la construction de bâtiments attenants, chargé de désigner les candidats pour la seconde phase du concours d’architecture.

Ce projet comprend :

  • la réhabilitation de l’intégralité du bâtiment Melkior de 6 728m2 de surface;
  • la construction d’un bâtiment dédié à l’Hôtellerie-Restauration

Soit un projet global d’une surface de 9554 m2, dont le coût est estimé à 14 million d’ euros

Là encore, le jury composé d’architectes, de quatre conseillers territoriaux,  Anne-Gaëlle Joseph, Pierre Désert, Tatiana Gustave-Laguerre, et Myrtha Jean-Baptiste, et enfin de la représentante du rectorat, Anna Agelas,  ont été sélectionnés en fonction de :

– la pertinence des références et adéquation de celles-ci avec le projet;

– la qualité des références fournies;

– la qualification et qualité de l’équipe candidate;

– les garanties et capacités professionnelles techniques et financières;

– capacité à respecter le planning prévisionnel par la mise en œuvre de moyens suffisants

Pour des raisons juridiques, l’ensemble des projets sera dévoilé au public prochainement.

ut sit eget ut lectus dolor consequat.
X