FORMATION : la délocalisation de l’IFSI demandée à l’unanimité

Une réunion de travail s’est tenue en milieu de matinée entre les différents acteurs concernés par la gestion de l’Institut de Formation en Soins Infirmiers de la Guyane (IFSI), à savoir, l’ARS Guyane, le CHAR et la CTG (Collectivité Territoriale de Guyane) représentée par la Vice-Présidente, Catherine Léo déléguée à l’Action Sanitaire et Médico-Sociale et l’équipe pédagogique et les représentants des étudiants infirmiers pour faire face aux problématiques récurrentes de l’IFSI Guyane.
Il s’agissait principalement de faire le point sur les conditions de travail et le manque de moyens pédagogiques et informatiques, puis d’annoncer le projet de délocalisation en urgence du site St-Denis vers le site universitaire de Troubiran à Cayenne.
L’objectif étant de faire en sorte que la formation en soins infirmiers puisse intégrer au système Licence/Master/Doctorat (LMD) afin d’être opérationnel en 2019. Dans son intervention, Mme Léo a insisté sur la politique territoriale en faveur de la formation et de l’insertion dans le domaine sanitaire et médico-social, sachant que plus de 1,6 millions d’euros et un rappel de charges d’environ 300 000 euros ont été versés par la CTG à l’IFSI au titre de l’exercice 2018.
En marge de l’audit demandé et du futur Comité de pilotage, le personnel de l’IFSI soutenu par l’ensemble des partenaires a manifesté son mécontentement, en déposant une plate-forme de revendications portant notamment sur l’évaluation des besoins en matériel et en effectifs afin d’améliorer les conditions d’exercice des 240 étudiants attendus pour la prochaine rentrée prévue le 31 août 2018.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X