Crise sanitaire et création d’un CHU en Guyane : Rodolphe Alexandre se rend dans plusieurs ministères accompagné des parlementaires

À l’image du reste du monde, la Guyane subit elle aussi de plein fouet la crise sanitaire liée à la circulation du coronavirus COVID-19. Alors que la première vague sévit actuellement sur le territoire, et que les dernières semaines ont non seulement nécessité la venue de renforts exceptionnels matériels et humains, mais ont aussi mis en exergue les limites de l’offre de santé en Guyane, il est urgent pour la Collectivité Territoriale de Guyane et les élus locaux d’anticiper face à la crainte d’un pic décalé, puis d’une deuxième vague. La pandémie a révélé plus que jamais la fragilité du système sanitaire en Guyane. C’est pourquoi il faudra, au-delà de la crise, réussir à convaincre de la nécessité de la création d’un Centre Hospitalier Universitaire Guyanais, et favoriser l’attractivité du territoire en matière de santé et de recherche.

C’est tout l’objet d’une mission parisienne que le président Rodolphe Alexandre conduira ce lundi 27 et mardi 28 juillet 2020.

Après avoir pris contact avec les différents ministères, le président de la Collectivité Territoriale de Guyane a tenu à ouvrir la délégation qui se rendra sur place pour démontrer l’unité guyanaise sur ces sujets au nom de l’intérêt du territoire. Rodolphe Alexandre a ainsi tenu à convier les élus guyanais suivants :

  • Monsieur Georges PATIENT, Sénateur de la Guyane
  • Monsieur Antoine KARAM, Sénateur de la Guyane
  • Monsieur Lénaïck ADAM, Député de la Guyane
  • Monsieur Gabriel SERVILLE, Député de la Guyane
  • Monsieur David RICHÉ, Président de l’Association des Maires de la Guyane

À noter également la présence du Professeur guyanais Olivier Hermine, hématologue à l’hôpital Necker à Paris.

Une rencontre est tout d’abord prévue lundi avec le cabinet de la Ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, Frédérique Vidal, puis, un peu plus tard dans la journée, avec le Ministre de l’Éducation Nationale, Jean-Michel Blanquer.

Le lendemain, mardi 28, la délégation s’entretiendra avec le Ministre des Outre-mer, Sébastien Lecornu, puis avec le Ministre des Solidarités et de la Santé, Olivier Véran.

Il s’agira d’aborder, selon les rendez-vous :

  • la situation épidémiologique actuelle,
  • la politique de dépistage quelque soit la zone du territoire,
  • les capacités en réanimation et les moyens humains et matériels,
  • mais aussi de franchir une première étape dans le travail qui est mené localement en faveur de la création du CHU, alors qu’il est avéré qu’un dossier précis faisant consensus devra être défendu auprès des plus hautes instances nationales, en vue de sa concrétisation dans les meilleurs délais.

Une étude de faisabilité en accord avec le monde universitaire et le milieu hospitalier va être lancée. Un comité de pilotage local sera installé dans les prochains jours, regroupant l’ensemble des partenaires locaux (CTG, Parlementaires, EPCI, Université, Rectorat, Syndicats,…).

venenatis, nunc Donec eget ipsum luctus id, facilisis elit. commodo fringilla non
X