La Jeunesse un enjeu majeur pour la CTG et ses partenaires

 

 

La Collectivité territoriale de Guyane accompagné par le Centre de ressources des politiques de la ville, a organisé une conférence-débat « Les Jeunesses guyanaises dans une société en mutation » à destination de ses partenaires intervenant sur ce champ de compétence, jeudi 31 mai 2018 à 10h00, en salle plénière de l’hôtel territorial, en présence du Secrétaire général adjoint de la Préfecture Stanislas ALFONSI, de la 7ème Vice-Présidente de la CTG Audrey MARIE et Président du CRPV, Jean-Raymond PASSARD.

 

Animée par Audrey MARIE, déléguée à la petite enfance et la jeunesse, cette rencontre a rassemblée les acteurs intervenant auprès des jeunes Guyanais ainsi que des élus sensibles aux problématiques associées à ce public : les Vice-Présidents Jean Claude LABRADOR, Anne-Marie READ, Mécène FORTUNE et Rolande CHALCO LEFAY.

 

Suite aux allocutions, le CRPV a présenté la phase étude de la « démarche jeunesse » qui a rappelé les enjeux liés à la population guyanaise des 16-25 ans. Ainsi, dans un contexte de forte croissance démographique, les rapports sociaux de ce public notamment à la scolarisation, à l’insertion professionnelle, les modalités de l’exercice de la parentalité… apparaissent comme autant d’éléments à intégrer à la réflexion publique menée pour toutes les politiques de développement du territoire.

 

Pour rappel, la « Démarche Jeunesse » est une commande du Conseil Régional qui face à cet enjeu sociétal, s’est saisi de la problématique de l’avenir de la jeunesse guyanaise. Le travail de recherche-action triennale a reposé sur une étude de grande ampleur menée par le CRPV avec l’appui de nombreux partenaires (services de l’Etat, Département, INSEE, CAF…) interrogeant 1 648 jeunes sur l’ensemble du territoire.

 

Un ouvrage a été édité revenant sur le travail réalisé, ainsi que sur la continuité de l’étude. Conçu dans un esprit d’aide à la décision il propose notamment des recommandations quant aux cibles prioritaires de l’action publique. Des exemplaires ont été remis à l’occasion de cette conférence aux partenaires.

 

Au-delà de la reprécision du contexte de l’étude et de ses résultats, la conférence organisée à la CTG s’est posée en point d’étape des actions politiques menées en faveur de ce public. Le débat qui a suivi, avait également pour objectif de permettre d’approfondir la réflexion sur les leviers qui restent à mettre en œuvre aujourd’hui, au regard des besoins du territoire.

 

 

 

 

FOCUS : DEMARCHE JEUNESSE

 

Un travail de réflexion est engagé en 2011 par la Région et poursuivi par la Collectivité de Guyane, dénommé  aujourd’hui « La Démarche Jeunesse I », s’interrogeait sur « les modalités de passage de l’âge adulte des jeunes de Guyane ».

 

Jusqu’en 2015, sous l’égide du Conseil Régional, le Centre de Ressources Politique de la Ville de Guyane a réalisé ce projet, appuyé par une large mobilisation de partenaires locaux et nationaux :

 

la Préfecture  le Conseil général
l’Insee le Rectorat
la Direction des Affaires Culturelles (DAC) la Caisse d’Allocations Familiales (CAF)
la Direction de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale (DJSCS) le Parc Amazonien de Guyane
la Délégation Générale de l’Outre-Mer le Centre Population & Développement
l’Agence nationale pour la cohésion sociale et l’égalité des chances l’Agence Régionale de Santé (ARS)

 

Deux interrogations principales ont guidé l’étude :

  • Qui sont les jeunes en Guyane et quelles sont aujourd’hui les modalités de passage à l’âge adulte des jeunes ?
  • Comment élaborer une politique territoriale de jeunesse qui puisse répondre à leurs besoins ?

 

 

L’ouvrage qui vous est présenté ce jour, est donc issu de cette étude. Il met en avant des cibles prioritaires pour l’action publique avec les facteurs inhérents aux situations pour une réflexion affinée

 

Jeunes négligeant leur santé Faible Mobilité
Jeunes consommant de l’alcool et des stupéfiants Jeunes inactifs, sans diplômes
Jeunes méconnaissant les moyens de contraception Jeunes face aux discriminations
Grossesses chez les mineures Jeunes isolés
Le besoin de maîtrise du français Jeunes avec un projet d’entreprise
L’accès au logement (décent et stable)

 

Quelques chiffres clés :

 

1 jeune sur 2 de 16 à 25 ans est français de naissance.

¼ a acquis la nationalité par naturalisation ou par reconnaissance

22% sont de nationalité étrangère

55% des jeunes guyanais sont d’origine sociale dite populaire

57% d’entre eux vivent en mieux urbains dont 72% dans les quartiers dits prioritaires

 

41% des jeunes en fin de parcours scolaire n’ont pas de diplôme

2/3 ont conscience d’avoir cessé leur scolarité trop tôt

63% de ceux qui ne sont pas mobiles n’ont aucun diplôme (lien entre formation et mobilité)

 

Les jeunes actifs (ayant un emploi) représentent 20% dont 23% de contrats aidés (menacés)

26% des jeunes tirent leurs ressources d’activités non déclarées et 18% des prestations sociales (il faut avoir 25 ans pour accéder au RSA)

 

74% ont accès à internet et donc 60% utilisent régulièrement les TIC

55% se disent « intéressés » par la politique, idem pour parler de son importance dans leurs vies.
Pourtant 16% votent et 63% ne sont liés à aucune organisation associative.

 

 

 

BILAN ET PERSPECTIVES

Cette production de connaissances a fait l’objet de nombreuses restitutions auprès du grand public et des jeunes ; des tables-rondes avec les professionnels et de contributions à des colloques et séminaires auprès des acteurs afin d’alimenter leurs réflexions sur leurs pratiques professionnelles. 10 portraits de jeunes ont été réalisés et seront prochainement diffusés.

 

Outre une production de connaissances et d’expertises, la Démarche Jeunesse avait, dès sa conception, vocation à proposer des préconisations opérationnelles. Après avoir posé un diagnostic de la situation des jeunes en Guyane, la CTG et ses partenaires ont eu pour ambition de poursuivre ce premier travail par un accompagnement à la mise en œuvre concrète d’une politique « jeunesse » sur le territoire.

 

Le législateur est notamment venu conforter l’engagement de la CTG dans le champ de la jeunesse, (loi NOTRe, article 16 de la loi égalité et citoyenneté) et en lui confiant la coordination des collectivités territoriales en matière d’information jeunesse notamment.

 

Ainsi le projet a permis la création de la Direction Jeunesse et vie associative dans son travail de priorisation et de mise en œuvre. La création d’une direction au carrefour des compétences de l’ensemble de services dont les missions touchent de près ou de loin les jeunes : éducation/formation ; sport/culture ; orientation et insertion professionnelle illustre l’engagement de la CTG en faveur des jeunesses guyanaises.

 

Les suites opérationnelles de l’étude se déclineront ainsi dans le cadre d’une stratégie politique régionale en direction des jeunes.  Il est donc prévu une « Démarche Jeunesse II »  prévoyant de:

  1. Accompagner et consolider la Démocratie participative, grâce notamment à l’Assemblée Territoriale des Jeunes de Guyane, adoptée par l’Assemblée de Guyane le 29 mars 2018, qui nous permettra de favoriser l’engagement des jeunes et la réalisation d’opérations en lien avec leur besoin dans le cadre d’une véritable une « école » de la citoyenneté et de démocratie participative ;
  2. Aider à la diffusion de l’Information Jeunesse, par la création d’un portail numérique ressources et information jeunesse

– un site internet proposant une information jeunesse généraliste et actualisée pour les jeunes guyanais,

– une plateforme de ressources à destination des professionnels,

– un espace interactif.

  1. Faciliter la Mobilité des jeunes
  2. Améliorer l’accès aux outils numériques pour former et favoriser l’égalité des chances, en attribuant des crédits au secteur associatif pour la création d’espaces de rencontres, d’échanges et de formations ;
  3. Améliorer la qualité du service publique, avec la création d’une commission transversale interne à la collectivité pour faciliter les échanges, la mutualisation des compétences et des moyens.
  4. Territorialiser la politique publique de la CTG à travers la mise en place de dispositifs spécifiques en direction des communes pour la jeunesse et la vie associative.

 

 

L’étude a également servi à l’élaboration de nombreux documents stratégiques chez les partenaires de la CTG :

– Un premier projet de schéma régional d’action 2015-2020 pour les jeunesses de Guyane élaboré par le CRPV, feuille de route d’une stratégie globale de politique de jeunesse.

– Schéma territorial des services aux familles de la Guyane 2016-2019 – Caisse d’Allocations Familiales de la Guyane

– Projets de Territoire urbaine et sociale, qui ont permis l’élaboration des Contrats de ville des communes de la politique de la ville

– Stratégie intercommunale de cohésion urbaine et sociale 2015-2020 – Communauté d’agglomération du centre littoral

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X