Le Sénateur Jean-Claude Carle et Vice-Président de la Commission Culture, Éducation et Communication en visite à la CTG

Le Sénateur Jean-Claude Carle et Vice-Président de la Commission Culture, Éducation et Communication en visite à la CTG

Le sénateur de la Haute-Savoie, Jean-Claude Carle vice-président de la Commission Culture, Éducation  et Communication et rapporteur du budget de l’Enseignement scolaire accompagné du sénateur du Val de Marne, Laurent Lafon ont été reçus ce lundi 16 avril 2018 par le Vice-Président de la Collectivité Territoriale de Guyane, Claude Plénet délégué à l’Éducation, l’Apprentissage et la Formation professionnelle, en présence du sénateur de la Guyane, Antoine Karam. La délégation territoriale était également composée de la Vice-Présidente, Audrey Marie, des conseillers : Pierre Désert et Elainne Jean  ainsi que du Directeur Général des Services, Hervé Tonnaire.

Lors de la réunion, le rapporteur du budget de l’Enseignement scolaire, qui est la première ligne d’investissement de la nation avec plus de 66 milliards d’euros/an, s’est montré préoccupé par le retard socio-économique du pays. « Nous sommes venus constater les difficultés et les spécificités de la Guyane pour faire en sorte que l’enseignement soit de meilleure qualité et voir dans quelle mesure, il est possible de la rendre plus attractif, sachant que la CTG joue un  rôle majeur en matière d’éducation avec le programme d’investissement a été chiffré à 392 millions sur 5 ans ».

Jean-Claude Carle a également abordé avec les élus territoriaux, les nombreuses problématiques liées à l’adaptation du système éducatif à l’évolution démographique guyanaise ainsi que son impact sur la réussite scolaire. Ainsi a été discuté l’accueil de migrants et des populations scolaires non francophones. « La France n’est pas uniforme, elle est diverse, il faut tenir compte de cette réalité », a ajouté le sénateur de la Haute-Savoie sur cette question.

Concernant la question financière, le Directeur Général des Services à la CTG, Hervé Tonnaire est revenu sur la réalité des chiffres. « S’agissant des dotations au titre des collèges et des lycées (DRE), on observe des disparités importantes ». « Si l’on affine », dit-il, « l’analyse au niveau de la dotation par élève, on observe que la Guyane reçoit  222,5 € par collégien lorsque la Martinique en perçoit 439,9€ et 886,2€ par lycéen or l’évolution démographique des 2 Départements d’Outre-mer est opposée », ajoute-t-il en guise de conclusion.

Il s’avère nécessaire de lutter contre cette disparité pour un juste accès au droit sur tout le territoire de la République.

 

Le sénateur de la Haute-Savoie, Jean-Claude Carle vice-président de la Commission Culture, Éducation  et Communication et rapporteur du budget de l’Enseignement scolaire accompagné du sénateur du Val de Marne, Laurent Lafon ont été reçus ce lundi 16 avril 2018 par le Vice-Président de la Collectivité Territoriale de Guyane, Claude Plénet délégué à l’Éducation, l’Apprentissage et la Formation professionnelle, en présence du sénateur de la Guyane, Antoine Karam. La délégation territoriale était également composée de la Vice-Présidente, Audrey Marie, des conseillers : Pierre Désert et Elainne Jean  ainsi que du Directeur Général des Services, Hervé Tonnaire.

Lors de la réunion, le rapporteur du budget de l’Enseignement scolaire, qui est la première ligne d’investissement de la nation avec plus de 66 milliards d’euros/an, s’est montré préoccupé par le retard socio-économique du pays. « Nous sommes venus constater les difficultés et les spécificités de la Guyane pour faire en sorte que l’enseignement soit de meilleure qualité et voir dans quelle mesure, il est possible de la rendre plus attractif, sachant que la CTG joue un  rôle majeur en matière d’éducation avec le programme d’investissement a été chiffré à 392 millions sur 5 ans ».

Jean-Claude Carle a également abordé avec les élus territoriaux, les nombreuses problématiques liées à l’adaptation du système éducatif à l’évolution démographique guyanaise ainsi que son impact sur la réussite scolaire. Ainsi a été discuté l’accueil de migrants et des populations scolaires non francophones. « La France n’est pas uniforme, elle est diverse, il faut tenir compte de cette réalité », a ajouté le sénateur de la Haute-Savoie sur cette question.

Concernant la question financière, le Directeur Général des Services à la CTG, Hervé Tonnaire est revenu sur la réalité des chiffres. « S’agissant des dotations au titre des collèges et des lycées (DRE), on observe des disparités importantes ». « Si l’on affine », dit-il, « l’analyse au niveau de la dotation par élève, on observe que la Guyane reçoit  222,5 € par collégien lorsque la Martinique en perçoit 439,9€ et 886,2€ par lycéen or l’évolution démographique des 2 Départements d’Outre-mer est opposée », ajoute-t-il en guise de conclusion.

Il s’avère nécessaire de lutter contre cette disparité pour un juste accès au droit sur tout le territoire de la République.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X