Nouveaux contrats de convergence et de transformation : 496 millions d’euros d’investissement pour la Guyane d’ici 2022

Ce lundi 8 juillet 2019, au Ministère des Outre-Mer à Paris, s’est tenue une cérémonie de signature des nouveaux Contrat de Convergence et de Transformation pour la période 2019-2022, présidée par le Président de la République, Emmanuel Macron, en présence du Premier Ministre, Edouard Philippe, et de plusieurs membres du Gouvernement.

Au total, ce sont sept territoires d’Outre-mer qui sont concernés : la Guyane, la Guadeloupe, la Réunion, la Martinique, Mayotte, Saint-Pierre-et-Miquelon et Wallis-et-Futuna.

Les Contrats de Convergence et de Transformation (CCT) sont prévus par la loi du 28 février 2017 de programmation relative à l’égalité réelle des outre-mer. Ils constituent la déclinaison des plans de convergence, documents stratégiques prévus par la même loi et identifiant, sur une période de 10 à 20 ans, les grandes priorités d’actions de chacun des territoires.

Couvrant la période 2019-2022, les CCT remplacent les contrats de plan Etat-Région.

Pour la Guyane, le CCT est nourri du livre bleu des Assises des Outre-mer, des conclusions des États Généraux organisés par le CTG en 2018 et des Accords de Guyane d’Avril 2017.

Le CCT Guyane comprend au total plus de 496 millions d’euros d’investissements : 295,99 millions d’euros de la part de l’Etat, 196,77 de la part de la CTG, et 4,7 millions d’euros de la part des EPCI guyanais (communautés de communes : CACL, CCDS, CCOG et CCEG). Il est un réel atout pour le territoire.

Le CCT Guyane se décline en plusieurs volets, dont les cinq principaux sont :

– la cohésion des territoires

– la mobilité multimodale

– territoires résiliants

– territoires d’innovation et de rayonnement

– la cohésion sociale et employabilité

Par ailleurs, en marge de la signature des différents CCT, le Premier Ministre Edouard Philippe, a signé avec chacun des territoires d’Outre-Mer concerné, la charte d’engagement Trajectoire outre-mer 5.0, dont l’objectif est d’apporter un cadre durable à l’application des politiques publiques du « Livre bleu outre-mer ».

Par cette signature, l’engagement est pris autour de cinq défis :

– zéro exclusion

– zéro vulnérabilité au changement climatique

– zéro carbone

– zéro polluant agricole

– zéro déchet.

Ces cinq objectifs permettant d’expliquer, de valoriser et d’orienter l’ensemble des politiques publiques vers les enjeux de développement durable en outre-mer à l’horizon 2030.

Le CCT Guyane vise aussi l’atteinte des 17 objectifs de développement durable de l’Agenda 2030. Au titre de l’évaluation du contrat, il sera mesuré la contribution des projets financés dans ce cadre à l’atteinte des objectifs de réduction des écarts de développement avec l’Hexagone, en référence aux indicateurs adaptés aux différents projets tels que fixés dans le plan de convergence et de transformation. De façon transversale, cette évaluation prendra en compte ces 17 objectifs de développement durable, et plus particulièrement les besoins spécifiques des personnes en situation de handicap, et l’approche intégrée de l’égalité femmes-hommes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X