33,5 millions d’euros pour soutenir des projets structurants

Aménagement urbain, santé ou encore éducation : plusieurs secteurs clés et associés à de nombreux enjeux sur le territoire bénéficieront d’une augmentation de la capacité d’investissements de la Collectivité Territoriale de Guyane (CTG). Une marge de manœuvre augmentée grâce à un prêt contracté auprès de l’Agence Française de Développement de 33, 5 millions d’euros, dont la signature officielle se déroulait ce mardi 19 mai 2020.

Ainsi, sont concernés plusieurs projets portés dans le cadre de la Programmation Pluriannuelle d’Investissements de la CTG, parmi lesquels la construction de collèges et lycées du département (Saint-Laurent du Maroni, Maripasoula, Macouria, Matoury); la construction de maisons des solidarités et de la santé à Rémire-Montjoly et à Matoury ; l’aménagement d’une « voie verte » pour les bus et d’un tronçon de 13Km de piste cyclable le long de « La Matourienne » RD 24.

Ce partenariat en faveur du développement du territoire intervient au terme d’une action acharnée de la CTG en faveur d’un équilibrage et d’une stabilisation de son budget, reconnue par la Cour des Comptes, lui offrant aujourd’hui une bonne capacité de désendettement, comme l’explique le Président de la CTG, Rodolphe Alexandre.

La CTG et l’AFD ont signé un prêt de 33,5 millions d’euros pour accompagner le programme d’investissement 2019-2020 de la CTG

Nous avons signé ce jour avec l'AFD pour 33,5 millions d'euros d'investissements pour accompagner le programme d’investissement 2019-2020 de la CTG. Mes explications dans la vidéo.

Publiée par Rodolphe Alexandre sur Mardi 19 mai 2020

En outre, ces financements permettront de relancer la commande publique sur le secteur du BTP et ainsi concourir à l’amélioration des services publics rendus au quotidien à la population guyanaise, tout en répondant aux exigences de la démarche Qualité Environnementale Amazonienne (QEA), adaptation du référentiel Haute Qualité Environnementale (HQE) promue par l’ADEME Guyane.

Le Président Rodolphe Alexandre s’est dit “ravi“‘ du déblocage de ces nouveaux crédits venant s’additionner à ceux déjà mobilisés dans le cadre de la PPI, qui permettront de mener à bien des projets “importants” comme celui de la Matourienne RD24, “particulièrement attendu par la population”.

libero Lorem elit. quis, nunc velit, lectus neque. porta.
X