[Covid-19] La Collectivité Territoriale de Guyane se mobilise depuis le mois de mars pour ravitailler les communes du territoire notamment les plus enclavées

La Collectivité Territoriale de Guyane (CTG) se mobilise depuis mars afin que les communes  les plus enclavées de l’intérieur, de l’Ouest à l’Est, soient ravitaillées en denrées de premières nécessités et in fine afin d’assister au mieux l’ensemble des habitants du territoire. Les mesures prises concernent l’aide au fret et l’aide alimentaire.

 

Le 25 mars 2020, après de longues discussions entre Rodolphe Alexandre, président de la  Collectivité Territoriale de Guyane, et la direction d’Air Guyane pour organiser la continuité de transport de marchandises par voie aérienne, un premier avion fret décollait en direction du Maroni depuis l’aéroport Félix Éboué (les habitants du Haut Maroni faisant également face un assèchement du fleuve).

Depuis, la compagnie assure des vols cargo au départ de Cayenne, vers plusieurs communes (Maripasoula, Grand Santi et Monfina, Camopi ou encore Trois Sauts), pour l’acheminement en priorité de produits alimentaires congelés, froids, secs, des médicaments et du courrier.

D’autres ravitaillements ont également suivi par hélicoptère afin de soutenir la population (à Ouanary, à Boniville rattachée à la commune de Papaïchton ou encore à Providence, village situé à 3 heures de pirogue d’Apatou, à Loka, à Apagui, Freedom City, Taluen, Twenké, Élahé, Kayodé, Saül).

La Collectivité Territoriale de Guyane met en œuvre tous les moyens dont elle dispose pour faire face à cette crise sans précédent et ravitailler les Guyanaises et les Guyanais qui rencontrent des difficultés d’approvisionnement. Plusieurs tonnes de denrées alimentaires ont d’ores et déjà été transportées par avion, hélicoptère, avec pour objectif d’acheminer des denrées de première nécessité vers les communes isolées et d’accompagner les citoyens même les plus éloignés face à cette crise.

 

[COVID-19] Ravitaillement des zones isolées : la CTG pleinement mobilisée depuis fin mars

Face à la crise, aux difficultés liées au confinement et au bas niveau des fleuves, la CTG s'est engagée depuis fin mars 2020 à réapprovisionner les zones éloignées du territoire. Au total, ce sont près de 15 tonnes de denrées alimentaires essentielles qui ont été acheminées par hélicoptère ou par fret aérien.#COVID19laCTGenACTION

Publiée par CTG Collectivité Territoriale de Guyane sur Vendredi 10 avril 2020

Modalités de ravitaillement :

_ Pour les bourgs principaux le ravitaillement est organisé par avion (négociations avec Air Guyane) : les produits sont achetés par les commerçants qui paient un faible prix de transport et les revendent ensuite comme à l’accoutumée (le transport par avion substitue le transport par pirogue).  La CTG finance le transport, il s’agit d’une aide au fret.

_ En complément, pour les écarts qui ne peuvent être desservis par avion, la CTG assure un ravitaillement complémentaire par hélicoptère : la CTG achète la nourriture et la distribue sur place via les capitaines et autres référents. Il s’agit d’une aide alimentaire.

Ce mardi 7 avril 2020, les sociétés Approguyane et Hélicojyp ont été missionnées par la CTG pour préparer l’acheminement de denrées (dans le cadre de l’aide alimentaire) vers deux villages amérindiens :

  • Taluen – départ à 09h00 pour une livraison d’environ 1 tonne
  • Twenké- départ à 12h00 pour une livraison d’environ 1 tonne

Le 8 avril, le ravitaillement se poursuivait vers les villages de Kayodé et Élahé, le mardi 14 avril, la commune de Saül de recevait des produits de première nécessité, l’objectif étant d’acheminer ces denrées vers les communes éloignées, afin d’accompagner les citoyens face à cette crise.

Le vendredi 24 avril 2020, accompagné de Georges Elfort, maire de Saint-Georges de l’Oyapock, et de Léda Mathurin, conseillère territoriale, Rodolphe Alexandre, président de la Collectivité Territoriale de Guyane se rendait au village Trois-Palétuviers afin de livrer 1 tonne de denrées alimentaire, puis c’était au tour des villages Espérance 1 et 2 de recevoir une quantité importante d’aide alimentaire.

Le jeudi 30 avril 2020, des repas ont été distribués aux douches municipales de Cayenne, en faveur des personnes sans domicile fixe, tandis qu’à Saint-Laurent du Maroni, 600kg de denrées alimentaires étaient livrés au village Pierre, par le conseiller territorial, Jehan-Olivier Maignien, Denis Galimot, 10e vice-président, délégué à l’insertion socio-professionnelle et à l’égalité des territoires.

Le samedi 2 mai 2020, Rodolphe Alexandre, Président de la Collectivité Territoriale de Guyane accompagné de Jean-Claude Labrador, 4e vice-président délégué aux sports et cadre de vie se rendaient au bourg de Roura, puis au village Wayam (ex village Favard), pour une distribution d’aide alimentaire.

Jeudi 7 mai 2020, suite aux inondations auxquelles ont dû faire face les habitants de Camopi, plus de 4 tonnes de denrées alimentaires étaient livrés (2,8 tonnes fournis par la CTG et acheminées par l’armée, 1,3 tonnes via Air Guyane), deux fûts de carburant étaient livrés aux habitants du village Favard, afin de favoriser leur autosuffisance, et leur accès aux ressources naturelles, les mesures de confinement étant toujours de rigueur.

Le vendredi 8 mai 2020, le village Trois-Saut était de nouveau ravitaillé, l’un des plus reculés du territoire, rattaché à la commune de Camopi, recevait 300 baguettes de pain, le lendemain,  2,8 tonnes de denrées et de produits d’hygiène étaient distribués aux villages Trois-Sauts et dans les villages alentours.

 

Au total, ce sont plus de 20 tonnes de denrées alimentaires essentielles qui ont été acheminées par hélicoptère, par fret aérien, par pirogue.

ultricies ut sit mattis elementum mattis id dolor. Phasellus Sed
X